L’utilisation d’une chaudière électrique est très gourmande en matière de consommation. En effet, il faudrait une certaine (énorme) quantité et puissance d’électricité pour parvenir à la faire fonctionner. L’utilisation de panneau solaire comme source d’énergie pour alimenter la chaudière n’est donc pas impossible. Cependant, pour éviter toute détérioration de l’appareil il faut qu’une autre énergie vienne seconder l’énergie solaire, d’où l’existence de chaudière mixte, c’est-à-dire hybride (solaire et électrique).
Le principe de ce type de chaudière est simple, il consistera à utiliser efficacement l’énergie solaire (au maximum) comme énergie principale et l’électricité en énergie secondaire ou complémentaire. Donc si le premier ne suffit pas à faire fonctionner l’appareil, par exemple en cas de déficit de rayon solaire (la nuit, journée à couverture nuageuse dense), alors le deuxième secondera celui-ci.

Avantages de ce type de chaudière

 

chaudière sol

En mélangeant deux sources d’énergie, la chaudière bénéficiera des avantages des deux systèmes (énergie solaire et électrique). Le premier avantage sera donc l’absence totale de nuisance sonore et l’absence de conduit de fumée.
Cette machine vous permettra également de faire jusqu’à 50 % d’économie d’énergie par rapport à la chaudière électrique classique. En plus de cela, n’oubliez pas que la machine en question ne demandera pas de stockage, de manutention, de combustible, ni de canalisation d’acheminement.
Grâce à ce type de chaudière, le chauffage de votre maison ainsi que la production d’eau chaude sanitaire seront assurés, en demi-saison (saison ensoleillée). Vous serez donc beaucoup plus économe qu’avec une chaudière électrique classique.

Inconvénients de ce type de chaudière

Cependant, sachez que cet appareil présente également quelques limites. D’abord, elle risque de favoriser la pollution de l’atmosphère et du sol inhérent les centrales de production électrique (azote, déchets, CO2 à effets de serre, etc.).
De plus, le système dépendra presque totalement sur l’énergie solaire qui peut parfois être épuisée par manque de rayon. Donc durant les saisons hivernales, moments où l’on a le plus besoin de chaleur, la chaudière recevra moins d’énergie et donc procura moins de rendements caloriques.