La chaudière électrique n’est pas en reste des différentes chaudières à combustion étant donné qu’elle offre un rendement proche de 100 %. De plus, son installation est facile à réaliser, et son coût est relativement faible. Voici quelques points intéressants sur le fonctionnement de cet appareil doublement intéressant.

Chauffage au moyen d’un circuit fermé.

La principale fonction d’une chaudière électrique est de chauffer une eau emprisonnée dans un circuit fermé. Une fois arrivée à la bonne température, celle-ci quitte la chaudière grâce à une valve à pression. L’eau chaude ainsi obtenue passe à travers un circuit fermé et parvient jusqu’aux radiateurs ou au plancher chauffant de l’habitation. Elle y reste un bon bout de temps jusqu’à ce que la chaleur qu’elle a transportée se soit dissipée dans toute la pièce à chauffer. Une fois que l’eau n’est plus suffisamment chaude, elle repart vers la chaudière électrique pour y être chauffée à nouveau. Au fur et à mesure que les minutes passent, on assiste à une augmentation du volume d’eau chaude contenu dans la cuve de la chaudière. Ainsi, la chaleur s’accumule et engendre une pression qui réinjecte l’eau dans le circuit.
Il est à noter que l’eau contenue dans une chaudière électrique doit perpétuellement être à une température homogène. Si ce n’est pas le cas, la chaudière ne fonctionnera pas de manière convenable. Pour pallier cela, il est indispensable d’effectuer une purge régulière des radiateurs afin d’y déloger l’air qui s’y est accumulé.

L’eau est chauffée grâce à une résistance électrique.

L’eau est chauffée moyennant une résistance électrique qui est placée soit à l’extérieur, soit à l’intérieur de la chaudière. La mise en marche de certaines chaudières électrique est programmable manuellement tandis que d’autres peuvent être programmés pour se mettre en route tout seuls. Tous dépendent du type de chaudière. Dans tous les cas, il est recommandé d’opter pour une chaudière électrique à résistance interne. La raison en est que l’eau y atteint la température voulue beaucoup plus rapidement, ce qui permet à la chaudière d’offrir un rendement plus intéressant.